Le calvaire situé au bord du chemin, dans les champs au bout de la rue de Clairlieu, a toujours été entretenu avec le plus grand soin par Mme Berthe Barthelémy. Je l'ai si souvent nettoyée, cette croix, disait-elle, que je connais par coeur le texte gravé dans la pierre :

"Mortel sur cette croix j'ai répendu mon sang pour te racheter du plus grand châtiment et pour te donner droit d'entrer dans le firmament. O Crux Avé."

 

 

Le calvaire situé au carrefour des rue "des trois maisons", "Marguerite Roblot", et "rue des bois"porte le texte suivant :

"Ici git FCTi Bourlier femme de JH Bailliy petit fils de Mary Bailliy qui a fait poze la croix ciy deveant en l'an 1660 Priez Dieu pour le repos de leurs âmes

Ô Crux Ave

 

 

Le calvaire situé devant le parking de la mairie est beaucoup plus sobre dans son texte :

Ô Crux Avé et 1866