Le capitaine Pays :

héros de l' empire

Waterloo...17 h 00

Le sous-lieutenant de carabiniers François-Nicolas Pays caresse doucement l'encolure de son cheval, ajuste la jugulaire de son casque, l'ordre vient d'être donné, les clairons sonnent la charge. Depuis 11 h 00 du matin il assiste à l'affreuse échaufourée. Les boulets et la mitraille anglaise ont déjà fort entamé les rangs de son régiment, une dizaine de ses camarades officiers gisent à terre. A quoi pense-t-il ? Va-t-il revoir son village ? La vallée de la Moselle ? Son église autour de laquelle il a joué étant enfant ? Comme le temps a passé vite; déjà 16 ans au service de la République et de l'Empire.

Engagé à 22 ans dans l'armée du Rhin, en 1799 il revêt le rutilant uniforme des carabiniers; culotte blanche, veste bleue, revers et retroussis écarlates, grand bonnet d'ourson. En 1802 il est nommé brigadier. Au cours de l'Empire les batailles se succèdent. 2 décembre 1805, il charge à la célébre bataille d'Austerlitz. En 1807, il est nommé au rang de brigadier chef et participe aux batailles d'Heilsberg et de Friedland. En 1808, il est en Espagne : bataille de Tuleda. L'année suivante, 1809, il passe maréchal des logis, il combat en Autriche à Ratisbonne, Essling, Wagram puis entre dans Vienne.

En 1811, il devient officier, sous-lieutenant au 2ème régiment de carabiniers. Il arbore son nouvel uniforme : culotte blanche, veste blanche aux parements et retroussis bleu ciel, épaulettes bleues ciel bordées d'argent, cuirasse de cuivre rouge orné d' un soleil rayonnant argenté; un casque à la "minerve" surmonté d'une énorme chenille écarlate, sabre coquille fantaisie. Il a fier allure notre chalinéen !!!

En 1812, il passe le Niemen avec la grande armée : 500.000 hommes. A 30 kms de Moscou, à Borodino, l'armée russe se retranche et barre la route de la capitale russe. Le soir après un affreux carnage, les russes cédent... Le terrain est couvert de 60.000 morts.

Enfin Moscou !

La retraite est légendaire, blessé à Winkowo, le 18 octobre 1812, il survit misérablement comme les autres combattant; passe la Bérésina. Son régiment est reformé pour la campagne d'Allemagne, bataille de Leipzig. De nouveau blessé à Hanau, il est fait Chevalier de la légion d'Honneur. La France est envahie, la campagne de France commence. Il y participe jusqu'à la bataille de Craonne le 7 mars 1814 où il est grièvement blessé : 3 coups de sabre au visage, 1 coup de feu dans le bras.

Un ordre sec le sort de sa torpeur...

Le duc de Valmy ordonne au général Blancard de ne pas engager les 2 régiments de carabiniers, inutile de détruire le reste de sa cavalerie pour rien; Pays ne chargera donc pas à Waterloo et fera retraite avec les débris de l'armée impériale jusqu' à Paris. Il reprendra du service sous Louis XVIII et sera nommé capitaine au 3ème régiment de cuirassiers. Il recevra la croix de Saint Louis en 1821. En 1831, il prendra une retraite bien méritée après 32 ans de service, dont 13 années de campagne....dans son village de Chaligny.

François Nicolas pays est né en 1777 à Chaligny, rue des auges, à l'emplacement des fontaines actuelles. Le 29 avril 1817, il se marie à Catherine Goeury. 1821 verra la naissance de sa fille Camille. En 1830 François-Nicolas Pays aura la douleur de perdre son épouse. Quant à lui il décèdera le 16 juin 1848 et sera inhumé au cimetière de Chaligny. Sa petite fille Marie sera la femme de Paul Fournier (doyen de la faculté de Grenoble) qui écrira l'histoire de Chaligny. C'est lui qui fera construire la gracieuse maison qui est l'actuelle mairie. Son petit-fils Paul Dognien qui est "père dominicain à Dijon" me confiait au cours d'une conversation << De mon enfance je garde le souvenir du sabre de mon aïeul le capitaine, j'entends encore mes parents me dire : "il a fait la campagne de russie"

Jean-Claude Perrin

     
 

Photo prise lors de la cérémonie organisée par Jean-Claude Perrin au cimetière de Chaligny. C'était l'inauguration de la tombe restaurée du Capitaine Pays.

Si les costumes vous plaisent, allez en prendre plein les yeux en cliquant sur le lien :

FabryGhislaine ou Dragons vous ne regretterez pas le voyage. Bonne visite..